Wednesday, July 27, 2011

Glamping in Cortes de la Frontera at Hoopoe Yurt Hotel



Monchéri enjoys camping but me I prefer glamping and
I was so excited to discover this amazing yurt hotel near Jerez,
tucked in a beautiful grove of olive and cork trees,
totally ecological and greatly decorated.
Yes, this is no doubt my future destination
in Spain....glamping at its best !

Monchéri aime le camping mais moi je préfère le glamping
et j'ai découvert avec un grand bonheur ce yourte-hôtel près de Jerez,
au milieu des oliviers et des chênes-liège,
totalement écologique avec une déco superbe.
Sans hésitation, c'est ma future destination en Espagne...
Du glamping dans toute sa splendeur !






So what do you think, isn't it glamping at its best ?

Qu'est-ce que vous en dites, c'est vraiment du camping chic, non ?



pics via the Hoopoe Yurt Hotel's web site


for bookings and more infos about this fantastic retreat
go to their web site

Monday, July 25, 2011

Gazpacho is nice but red pepper soup is even better...


yes....you must try this !
la soupe au poivron rouge, le must de l'été !

I was a bit skeptical at first but trust me, this is really a great recipe
for hot summer days.
You just need a few red peppers, 2 tomatoes + 2 potatoes,
and the result is a wonderful refreshing summer soup.
Bon appétit !

Au début j'étais un peu sceptique, mais c'est vraiment une super recette
pour les chaudes journées d'été.
Il faut juste quelques poivrons rouges, 2 tomates + 2 pommes de terre
et le résultat est une soupe d'été merveilleusement rafraîchissante.
Bon appétit !

Recipe for 6 persons

Ingredients :

1 kg of red peppers (approx 6 or 7)
2 tomatoes
2 potatoes
1 teaspoon of sugar
coriander
olive oil
a few broad beans (optional)
salt, pepper

Grill the red peppers in the oven during 30/45 mn. Peel them. Cook the potatoes.
Put the tomatoes in boiling water for 2 mn to peel them. Mix all ingredients with
sugar and 2 glasses of the potatoes cooking water. Add salt and pepper.
If you add some broad beans, boil them to peel them.
Serve with a dash of olive oil and coriander sliced very thinly.

My little tip :
the recipe doesn't specify it but this soup is better chilled. As it thickened
while staying in the fridge, I added a few ice cubes to make it lighter,
just like with gazpacho.

A big thank you to Françoise Pialoux of Les Terrasses restaurant at Ibiza
for this recipe, via Côté Sud june/july 2007

Recette pour 6 personnes

Ingrédients
1 kg de poivrons rouges
2 tomates
2 pommes de terre
1 cuil à café de sucre
coriandre
huile d'olive
quelques fèves (facultatif)
sel, poivre

Faites cuire les poivrons au four 30 à 45 mn. Ôtez la peau. Faites cuire
les pommes de terre à l'eau. Plongez les tomates 2 mn dans l'eau bouillante
pour enlever la peau. Mixez le tout avec le sucre et 2 verres d'eau de cuisson
des pommes de terre.
Salez, poivrez.
Si vous ajoutez des fèves, ébouilantez-les pour retirer la peau.
Servez avec un filet d'huile d'olive et la coriandre hachée fin.

Mon petit truc :

La recette ne le précise pas, mais cette soupe est
bien meilleure, très froide. Comme elle a tendance à épaissir,
lorsqu'elle reste au frigo, à cause de la fécule des pommes de terre,
je rajoute des glaçons pour la détendre, comme pour le gazpacho.

Un grand merci à Françoise Pialoux, Les Terrasses à Ibiza
pour cette super recette, via Côté Sud juin/juillet 2007


pic : me


Friday, July 22, 2011

Caliente






Caliente in Spanish means hot, warm.
Everything is caliente at the moment.
We have
long sultry days and romantic starry nights.
For me, summer is the season when
Andalusia comes beautifully alive.

Every morning, the plaza in the village
fills up with old men.
They sit on benches, chat, play cards,
distracted now and then
by pretty girls passing by who wear shorts
which are a tiny bit shorter than last summer.
Ah that's very caliente too...

Me today, I concentrate on recipes
for my guests tomorrow night.
Although it's the ideal season for gazpacho,
I'm planning to make a red pepper soup
something may be too caliente
for summer but the recipe is too tempting.

Wishing you a wonderful week end !
and..hum any caliente plans for you ?

Caliente en espagnol signifie "chaud, torride".
Tout est caliente, ces jours-ci.
Les longues journées d'été et les nuits romantiques sous les étoiles.

Pour moi, l'été, c'est la saison où l'Andalousie
est la plus vivante.
Le matin, la place se remplit de vieux messieurs qui
papotent, jouent aux cartes, jetant de temps en temps un coup d'oeil coquin
aux jolies filles qui déambulent en bande dans le village

et portent des shorts encore plus courts que l'été dernier.
Ah oui, là aussi c'est très caliente...

Moi aujourd'hui, je me concentre sur des recettes
pour mes invités demain soir.
C'est la saison idéale du gazpacho mais
j'ai très envie de préparer une soupe aux poivrons rouges,
peut-être un peu trop caliente pour l'été,
mais la recette est trop tentante.

Passez un merveilleux week end !
et....délicieusement caliente !


pics : me

Wednesday, July 20, 2011

Summer sewing













My friend Maria-José asked me to make her a summer patchwork bag
so I used remnants from my aprons to sew this shopping/beach bag.
Now my hairdresser wants one too.
She's great, she's really my best supporter in the village.
She bought 2 of my aprons already
and I'm thinking of making her a special gift.
Just to tell her, how much I appreciate.
In the meantime, back to sewing !

Oh...and I was so happy to receive a nice mail and enquiry
about my aprons from a shop in London.
I'm already sweating with anxiety....
We'll see....please keep your fingers crossed !

Mon amie Maria-José m'a commandé un sac d'été en patchwork et
j'ai utilisé les chutes des tissus des tabliers pour faire
ce sac de plage/shopping.
Maintenant, ma coiffeuse veut le même.
Elle est super, ma coiffeuse,
elle est vraiment ma meilleure fan dans le village.
Elle m'a déjà acheté deux tabliers et
je réfléchis à une idée de cadeau pour elle,
un truc spécial juste pour lui dire combien j'apprécie.
Mais pour le moment, je retourne à mes bobines !

Oh...et puis j'étais aussi très contente
d'avoir reçu un mail
d'une boutique à Londres pour les tabliers.
Je suis déjà toute moite d'anxiété...
On verra....croisons les doigts !



pics : me

Monday, July 18, 2011

In an exotic mood













In the end, it wasn't such a lazy, lazy week end
Monchéri had to go to Sevilla, yesterday for family business
so I greeted him with an exotic little dinner
on the roof terrace, on his return.
Puf...I enjoyed doing it but que calor....!

Au final, le week end n'a pas été si cool et relax
Hier, Monchéri a dû aller à Séville pour des affaires de famille
alors je lui ai fait la surprise d'une petite dînette exotique,
sur la terrasse sur le toit, à son retour.
Ouf...c'était sympa les préparatifs mais que calor !


pics : me

Saturday, July 16, 2011

Getting ready for a lazy week end....








....sipping homemade lemonade, eating grilled sardines with Monchéri
while listening to the sweet Luciana Souza.
no great plans really...just going with the flow of things...
as here summer easily rhymes with slowness.
This morning I was breakfasting in the patio,
flipping through an old issue of Côté Sud
and thought this photo was quite the best.
Such lovely simplicity.....

Have a sweet week end !

Je me prépare à passer un week end tout en paresse,
à siroter de la citronnade fait maison, manger des sardines grillées
avec Monchéri avec la douce Luciana Souza en musique de fond.
Pas de superplans....on va juste se laisser aller
parce qu'ici été rime presque avec lenteur.
Ce matin, j'ai pris mon petit déjeuner dans le patio,
en feuilletant un vieux numéro de Côté Sud
et j'aime beaucoup l'ambiance de cette photo.
Une belle simplicité...

Un bon week end à tous !


pic from Côté Sud june-july 2007

Thursday, July 14, 2011

The white dinner for Bastille day celebration in Vila Joiosa



Tonight at 8.30 pm, around 750 people will gather on the Paseo Maritimo
in Vila Joiosa in the province of Alicante to celebrate Bastille day.
The dressing code is : white and elegant.
The townhall sets the tables and all the participants bring their own food
and drink and a white candle plus a plastic bag for garbage.

I so wish, I could join
Alas, it takes us about 4 hours driving
and I need to be here in the morning
Oh well...next year may be !


Ce soir, à 20h30, environ 750 personnes se donnent rendez-vous
sur le Paseo Maritimo de Vila Joiosa dans la province d'Alicante
pour célébrer le 14 juillet.
Tenue blanche et élégante de rigueur pour ce dîner tout en blanc
qu'organise la mairie qui installe 90 tables sur le paseo.
Les participants apportent leur propre nourriture et boissons
et une bougie blanche plus un sac plastique pour les déchets.

J'ai terriblement envie d'y aller mais hélas,
on est quand même à plus de 4h de route
et en plus je dois être ici demain matin.
Tant pis....peut-être l'année prochaine !

****
Now, if you happen to be near Lyon in France
don't miss the traditionnel Bal des pompiers of Saint-Priest
(The Firemen's ball)
and watch their video here
to entice people to join the ball....
Too cute....
Happy Bastille day !

Et si par hasard, vous êtes dans la banlieue lyonnaise,
ne manquez pas le traditionnel Bal des pompiers de Saint-Priest.
Rien qu'à voir leur vidéo pour
inciter les gens à venir, ça donne envie de bouger !
Franchement, ils sont trop mignons
Joyeux 14 juillet !


pic from Vila Joiosa town's site, here

Wednesday, July 13, 2011

Monchéri's garden makes me feel romantic





"Oh you must see how fast the pumpkins are growing !"
Monchéri told me the other day, so this morning I grabbed my camera
and we both went to his vegetable garden where the Andalusian sun
makes everything grow incredibly quickly.
I'm not much of a gardener but it's such an inspiration for me.
Monchéri picked a few green peppers to grill for lunch,
we said hello to all the vegetables and then
sat down under the fig tree on a tree bench.
Not very cozy but so romantic !



"Tu dois voir à quelle allure poussent les citrouilles !"
me disait Monchéri l'autre jour. Alors, ce matin,
j'ai pris mon appareil photo et hop direction le potager
de Monchéri où tout pousse incroyablement vite sous
le soleil andalou. Je n'ai pas du tout la main verte mais
je dois dire que toute cette verdure m'inspire énormément.
Monchéri a cueilli quelques poivrons verts à griller pour le déjeuner.
Nous avons salué tous les légumes et nous sommes mis au frais,
à l'ombre du figuier sur un tronc d'arbre transformé en banc.
Pas le super confort mais si romantique !







see the baby pumpkin ?
et voilà le bébé citrouille

Today, I even get roses from my beloved gardener....
Aujourd'hui j'ai de la chance, mon jardinier chéri m'offre des roses...

....which temporarily adorn a cabbage before going home
a wink to one of my favorite shops Cabbage and Roses

...posées temporairement sur unchou avant de revenir à la maison
un clin d'oeil à une de mes boutiques préférées, Cabbage and Roses

actually, it makes me think, I would love to have a brooch
with a tiny green cabbage + roses.
Don't you think, it would be cute ?

En fait, cela me donne des envies d'avoir une broche
avec un chou miniature et des roses.
Ce serait pas mignon ?

pics : me

Monday, July 11, 2011

A new life for the olive mill in Mondujar

I'm so glad the townhall in Mondujar, a small village in the Lecrin valley
transformed the former olive mill into a museum and an art gallery.
And what's even better, jazz concerts are organized in summer.
And people from the village volunteered to run an outdoor bar.
Not only drinks and refreshments are cheap but they are also served with a big smile
and come with a complimentary plate of grilled sardines....
Isn't that cool ?

Je suis ravie que la mairie de Mondujar, un petit village niché
dans la vallée de Lecrin, a converti l'ancien moulin à huile
en musée et galerie d'exposition. Et puis aussi en été, des concerts de jazz
sont organisés dans la grande cour. Une guingette est tenue
par les habitants du village, tous volontaires. Et non seulement,
les boissons sont à un prix dérisoire mais il y le sourire en plus,
et l'assiette de sardines grillées est offerte gracieusement.
Super sympa, non ?


I love how they grilled the sardines on that big amphora....
An idea to be copied !

J'adore l'installation du grill sur cette grande amphore...
Une idée à copier !



pics : me

ps : Thank you for all your suggestions to prepare my cabbage !
coleslaw, sauté in olive oil and galette
I'll try it all !

Molino de Mondujar
next to the church

Thursday, July 7, 2011

My beloved doesn't give me roses but.....


......cabbage ! Yesterday, Monchéri was very happy to bring me the first cabbage from his huerta
(vegetable garden). As you know, we don't have a garden at home,
but like most people here, Monchéri has a small patch of land called
cortijo
or finca, to grow vegetables and fruit.
Just enough to feed big families.
Now, what shall I do with my lovely cabbage ?
Do you have any great summer cabbage recipe to share ?

Monchéri ne m'offre pas de roses mais un gros chou !
Avec un grand sourire, il était très content de m'apporter le premier chou de son potager.
Comme vous le savez, nous n'avons pas de jardin à la maison, mais comme la plupart des gens
d'ici, Monchéri a un petit carré de terre appelé cortijo ou finca, pour planter
des fruits et des légumes.
Juste ce qu'il faut pour nourrir une grande famille.
Maintenant je me demande comment je vais préparer ce chou.
Avez-vous des suggestions pour une bonne recette de chou estival ?


pic : me

Tuesday, July 5, 2011

Memorabilia love boards

{which I meant to put on Pinterest to start my account, at long last,
but obviously the servers are too busy, so I'll share them with you, dear readers !}

{j'avais l'intention de poster ces tableaux de souvenirs sur Pinterest, pour
inaugurer enfin mon inscription mais apparemment, leurs serveurs sont trop
occupés donc, c'est d'abord avec les chers lecteurs de ce blog que je vais les partager!}

I made these to decorate the wall in my workshop,
and also to give me courage to carry on with my designs and
look back at my past creations with a smile.

So here we go....The first one shows my sweet sister at the beach, here in Andalusia.
The bikini card is one of my favorite designs and the pink beach bag is a model
I presented at the Prêt-à-Porter Show in Paris in 2003. First official fashion show !
The lovely card Ange des vacances (holiday angel) is by illustrator Hélène Schjerbeck.

J'ai fait ces tableaux de souvenirs pour décorer mon atelier,
mais aussi pour m'encourager à continuer la création
et regarder le passé avec tendresse.

Alors allons-y....La première photo montre ma soeurette à la plage,
ici en Andalousie.
La carte bikini est une de mes créations préférées et le sac de plage rose
est un modèle présenté au Prêt-à-Porter à Paris en 2003. Premier salon !
L'adorable carte Ange des vacances est une illustration d'Hélène Schjerbeck.

Bags again on the second board with my first models made by hand
some years ago as I didn't have a sewing machine.
It was a special order for a Spanish designer's fashion show
who in the end, didn't want to pay for them !
Anyway, it happens and luckily I got them back and sold them to a shop on the coast.
The cards are covers of the first series of notebooks
I presented to the Bon Marché in the mid 90s.
I cherish them because it was my first order with this great store in Paris.

Encore des sacs ici avec les premiers modèles réalisés à la main,
il y a quelques années quand je n'avais pas de machine à coudre.
C'était une commande spéciale pour le défilé d'un créateur espagnol
qui au final a refusé de payer ! C'est sûr, c'est des choses qui arivent
et heureusement ils m'ont été renvoyés et j'ai pu les vendre à une boutique sur la côte.
Les cartes sont en fait des couvertures de carnets présentés
au Bon Marché dans les années 90.
Je les chéris parce qu'ils ont été ma première commande avec l'illustre maison.


I love blue...all shades of blue...and the sentiment of errance and peregrination.
The card on the left says "Raconte-moi la mer", tell me about the sea.
The black photograph has been given to me by my dear friend Jaime.
Walking through a village near Cadiz in the 60s.

J'aime le bleu...toutes les nuances de bleu...
et le sentiment d'errance et de pérégrination.
La carte à gauche dit "Raconte-moi la mer".
La photo en noir et blanc m'a été donnée par mon cher ami Jaime,
que l'on voit marcher dans un village près de Cadiz dans les années 60.

This is Andalusian yellow for me : an insolent splash of colour
which takes me back to a happy holiday time in Valencia
with my sister and our friend Laure, posing against a ceramic wall.
The picture on top right shows one of my first albums at Papier Plume shop in Paris.

Ce jaune soleil andalou me rappelle
de joyeuses vacances à Valencia avec ma soeur
et notre amie Laure qui pose devant un mur de céramique.
La photo de en haut à droite montre un de mes premiers albums
à la boutique Papier Plume à Paris.

Think pink! Audrey Hepburn and William Klein couldn't say it better !

Voir la vie en rose ! Audrey Hepburn et William Klein ne sauraient pas mieux dire !

Cards and bags again on this board.
The card on the right was designed for a dear customer
who ran a wine company and ordered 300 customized holiday cards every year.
I would love to give credit for the photo on top right but I don't have the name alas.
Just her first name, Estefania, a young student with whom I did this session
to show my collection of Tie bags. They were made with 4 vintage ties
on the front and a satin back by a manufacturer in Ubrique, Spain
who charged me 30€ each...Ouch !
In the end, they all went to a shop in England.

Encore des cartes et des sacs à main.
La carte à droite est une réalisation pour une cliente bien aimée
qui dirigeait une société vinicole et passait commande de 300 cartes
personnalisées tous les ans.
J'aimerais pouvoir créditer la photo en haut à droite mais hélas
je ne connais pas le nom de famille de la jeune étudiante, Estefania
avec qui j'avais fait cette session de photos avec ma collection
de sacs cravate, Tie bags. Chaque sac était fait avec 4 cravates vintage
et un dos en satin et réalisé par un fabricant à Ubrique,
qui me facturait 30€ par sac....Aïe !
Au final, je les ai tous vendus à une boutique en Angleterre.


I can't look at this board without a certain emotion...
The squares of fabrics took me back many years ago in Paris
when I started to make notebooks and drawstrings bags.
The cards were made for a florist shop. The long one on the right
is an invitation to a party with fashion show at home, here in Spain.
The Ballet bag (here shown in blue) is part of the collection I showed at the Prêt-à-Porter in 2003.
My friend Janice was a great help for the pattern but in the end, it drove her crazy
and it wasn't the sweet Ballet bag any more but the f... ballet bag !

Je suis émue en regardant ces images, parce qu'elles me transportent
des années en arrière, lorsque j'habitais Paris et que je commençais
tout juste à faire des carnets et des aumonières.
Les cartes sont une commande pour une fleuriste.
Le carton de droite est une invitation à une fête et défilé, chez moi en Espagne.
Le sac Ballet (ici en bleu) fait partie de la collection présentée au Prêt-à-Porter en 2033.
Mon amie Janice m'avait aidé pour le patron et à la fin, ça la rendait dingue.
Du coup, on ne parlait plus du Ballet mimi mais que du foutu sac Ballet !


The year after, I showed another collection of bags and collars
at the Workshop Show in Paris.
It was funny because everybody thought it was me standing
next to Gregory Peck on my invitation. But no !

L'année d'après, jai présenté une autre collection de sacs et cols
au salon Workshop à Paris.
C'était amusant parce que tout le monde pensait que c'était moi,
à côté de Gregory Peck sur mon carton d'invitation. Mais pas du tout !

And this is the invitation I made for my very first exhibition at home in Paris
with my dear friend Tania who was an art student and made jewelry.
As you can tell, it's handmade and of course
a bit awkward and shabby but it was just the bubbling beginning !
I still remember our excitement....dear old times....

Tell me, do you also go down to memory lane ?
Does it make you feel melancholic or just more eager to live the present more intensely?


Et voici l'invitation que j'avais réalisée pour ma première expo chez moi
avec ma chère amie Tania qui était étudiante aux Beaux Arts et faisait des bijoux.
Comme vous le voyez, c'était un carton fait main,
un peu maladroit certes mais c'était les doux prémices du commencement !
Je me souviens encore de notre excitation....
ah..le bon vieux temps....

Et vous, vous aimez farfouiller dans les souvenirs ?
Ça vous rend mélancolique ou
plus assoiffé de présent ?


pics : me

Monday, July 4, 2011

I can hear my neighbor singing......




....And I love it. This is typical when you live in a village house in Andalusia. In winter time, you barely notice your neighbor as everybody stays indoors and then comes summer and suddenly, everybody is out in the street. The other day, as I was seated on the toilet flipping through the Spanish AD, I heard a clear and strong female voice coming all the way up to me. The toilet's window on the first floor looks on to a very narrow street, which we call a callejon as it is too narrow for cars to enter. It was morning and my neighbor who lives two houses away was cleaning her front door. She was singing the song Volver from Almodovar’s movie. I was quite impressed, because I tried to sing that song once and found it rather difficult. (well, of course, I’m no reference). But my neighbor sung it beautifully in a deep, rich voice with this typical Spanish husky note which made me feel nearly emotional. It was just wonderful. And there I was seated on the toilet at around 9.30 am with teary eyes because of my neighbor's singing ! Her voice had that special vibrato which is pleasant to the ear and gives you the goose flesh. Well…I guess it also reminded me of the movie…

And if you can catch the lyrics, they too are filled with melancholy :

sentir que es un soplo la vida, que veinte años no es nada…(…..)Tengo miedo del encuentro con el pasado que vuelve a enfrentarse con mi vida….

To feel that life is but a breath, that twenty years are nothing…(..) I fear being face to face with my past again…

And then my neighbor stopped singing, as suddenly as she started.

Next time, I’ll meet her in the street, I’ll thank her for having given me a little moment of beauty.



Wishing you a happy monday filled with moments of beauty

and sending sweet thoughts to my American friends for their Independence Day !

and if you feel like listening to the song Volver (not by my neighbor but Estrella Morente),

it's here.


***

….J'entends ma voisine chanter....et j’adore. C’est typique quand on habite un village andalou. En hiver, on ne voit presque jamais ses voisins, parce qu'on reste à l'intérieur et dès que l'été arrive, tout le monde est dans la rue. L'autre jour, j'étais assise sur les toilettes en feuilletant la revue AD espagnole et soudain j'entends une voix de femme, bien timbrée et claire, qui monte jusqu’à moi. Les toilettes du premier étage donnent sur une petite ruelle, un callejon, on dit en espagnol, une ruelle trop étroite pour que les voitures puissent passer. C’était le matin et ma voisine qui habite deux maisons plus loin était en train de nettoyer sa porte. Elle chantait la chanson du film d'Almodovar, Volver. J’étais impressionnée parce que j’ai essayé de chanter cette chanson une fois et l’ai trouvée plutôt difficile. (mais c’est sûr, je ne suis pas une référence). Mais ma voisine chantait si bien, d'une voix belle et profonde, avec juste cet éraillé si propre aux Andalous. C'était magnifique. Et moi, à 9h30 du matin, assise sur les toilettes, j'avais presque envie de pleurer d'émotion à cause du chant de ma voisine ! Elle avait un trémolo dans la voix, très agréable à l'oreille et qui donne un peu le frisson. Et puis la chanson me rappelait le film, bien sûr.

Ceci dit, si on comprend les paroles, c’est aussi de la mélancolie à l’état pur :

...Sentir que es un soplo la vida, que veinte años no es nada…(…..)Tengo miedo del encuentro con el pasado que vuelve a enfrentarse con mi vida….

Sentir que la vie n'est qu'un souffle, que vingt ans ne sont rien (...) J'ai peur de rencontrer mon passé, de me retrouver face à face avec lui.

Et puis ma voisine s'est arrêtée de chanter aussi soudainement qu'elle avait commencé. La prochaine fois que je la vois dans la rue, je la remercierai de ce petit moment de bonheur.



Joyeux lundi à tous avec plein de petits moments de bonheur

et joyeuse fête de l'Indépendance à mes amis américains !

Et pour écouter la chanson Volver, interprétée non pas par ma voisine,

mais Estrella Morente, c'est ici.




pic : Penelope Cruz in Volver via Internet

ps : sorry for the extravagant mix of fonts ! I tried to fix it but doesn't seem to work




Blog Widget by LinkWithin