Saturday, March 16, 2013

Of mules and sheep




 In my last post, I was telling you how much I enjoy seeing old men in the villages 
around here with a mule carrying wood or herbs. I took this picture some time ago, 
visibly when the weather was warmer. Although it is very much postcard like, 
it is still a reality here....until when, though, we don't know. Young people 
do not care so much about mules ! It will sadly become a thing of the past.

At school in France, I discovered the works of Federico Garcia Lorca,
through the eyes of my literature teacher who was very fond of this poet
and  playwright, and of Andalusia. I can't remember exactly in which play, one
of the characters mentions the noise the mule is making in the house. And
it intrigued me...does the mule really stay inside the house ?  I had to come
down here to have an answer to my question. In the traditional Spanish house,
in the villages, the mule was staying downstairs and also provided heating
to the bedroom upstairs. It always amuses me to think that in our house, not
so long ago, perhaps, our little bookroom was in fact occupied by a mule.....
 The image of the old man trodding along with his mule carrying wood is becoming
a rarity. This is why I'm always ready with my camera to capture this precious image.

Dans mon dernier billet, je vous disais combien ça me réjouit de voir les hommes
âgés dans les villages traîner leur mule chargée de bois ou d'herbes. Cette photo
date de quelque temps, et il faisait visiblement plus chaud. Même si ça fait très
carte postale, c'est encore une réalité ici....jusqu'à quand, ça on ne sait pas. Ici, les
jeunes ne sont pas trop intéressés par les mules ! Cela deviendra tristement une
chose du passé.

Au lycée, en France, j'ai découvert l'oeuvre de Federico Garcia Lorca à travers
les yeux de mon professeur de littérature qui adorait ce poète et dramaturge et
aussi l'Andalousie. Dans je ne sais plus quelle pièce, un des personnages mentionne
le bruit que fait la mule dans la maison. Et cela m'avait intriguée....la mule restait vraiment
dans la maison ? Il a fallu que je vienne ici pour avoir la réponse à ma question. Dans les
maisons traditionnelles de village, la mule restait en bas et procurait aussi de la chaleur
pour la chambre généralement située au-dessus. Cela m'amuse toujours de penser, que
dans notre maison, il n'y a pas si longtemps peut-être, notre petite blibliothèque était
en fait occupée par une mule...L'image du vieil homme traînant sa mule portant du bois
devient rare. C'est pour ça que j'ai toujours mon appareil photo dans mon sac pour 
capturer cette image précieuse lorsqu'elle se présente à moi.



The same goes with sheep. I'm always delighted to see sheep in the middle
of the road, causing me to slow down and stop. Very postcard like too,
but so cute and refreshing !

Back to reality.....I have to prepare lunch and our grey skies (again) make
me want to do an all pancake menu. Very simple cheese and ham pancakes.
I make them occasionally and they're delicious with a big glass of Spanish cider.

Et c'est la même chose avec les moutons. Je suis toujours ravie de tomber
en pleine campagne sur un bouchon causé par des moutons qui traversent
la route. Ça fait aussi très carte postale, mais c'est très mignon et rafraîchissant !

De retour à la ralité.....Je dois préparer le déjeuner et le ciel gris (encore)
me donne envie de faire un menu  tout crêpes. Tout simplement avec du
fromage et du jambon. J'en fais de temps en temps et c'est délicieux avec
un bon verre de cidre espagnol.



Have a wonderful week end

Bon week end à vous
 


2 comments:

Rosemary said...

Lovely rural images full of nostalgia - you have tempted me to make some pancakes tomorrow.

Pearl said...

I just love looking at your blog it's so inviting and it makes me want to go here. And that pancake looks so yummy.

Blog Widget by LinkWithin